Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'arrivée

Après 19 heures de voyage (porte à porte), j’atterris enfin à Mumbai!!! Malgré la fatigue, je suis surexcitée dans l'avion! Le dépaysement est immédiat. Lors de l'atterrissage, on rase des kilomètres de bidonvilles, ça met dans l'ambiance.... Mais je ne me décourage pas, j'ai bien trop envie d'arriver et de commencer à découvrir la vie indienne! Je comprends rapidement qu'il va falloir que je m'arme de patience. Une fois l'avion posé, il m'a en effet fallu plus d'une heure et demi pour remplir le formulaire nécessaire pour entrer dans le pays, mais surtout pour récupérer ma valise...

Enfin je sors. Je me retrouve face à plus d'une centaine de personnes, me fixant, attendant derrière une barrière! C'est plutôt impressionnant, les personnes attendant les passagers ne pouvant pas rentrer dans l'aéroport, ils attendent tous derrière cette barrière, ce qui donne un effet de foule massive.

La chaleur est étouffante, il fait chaud et humide, rien de comparable aux petits 17°C que j'ai quittés en France. Je saute dans un taxi, et c'est parti.La circulation n'a aucun sens, les voitures, camions, rickshaws, bus, scooters, piétons, chèvres et vaches se mélangent sur la route et zigzaguent comme ils peuvent en essayant de ne pas se heurter l'un à l'autre.

En Inde, tous les moyens pour se déplacer sont bons

En Inde, tous les moyens pour se déplacer sont bons

Il ne semble pas qu'il y ait de priorité, si ce n'est celle de celui qui klaxonne le plus fort. Je ne vous parle même pas des feux rouges. Je vous mets ici une petite vidéo réalisée lors d'un trajet en rickshaw pour vous montrer un peu à quoi ça ressemble. A ce moment là, la circulation était plutôt fluide. La qualité n'est pas top, et vous allez vois, ça secoue! Je reviendrai plus tard sur les moyens de transport à Bombay, il sont tellement nombreux que cela mérite, à mon sens, d'approfondir un peu le sujet. Voici, en attendant, quelques images pour vous donner un avant-goût.

Un camion stationné en plein milieu de la rue, normal....

Un camion stationné en plein milieu de la rue, normal....

Circulation fluide à Colaba, dans le centre de Bombay

Circulation fluide à Colaba, dans le centre de Bombay

Les rickshaws, ces véhicules à trois roues omniprésents à BombayLes rickshaws, ces véhicules à trois roues omniprésents à Bombay

Les rickshaws, ces véhicules à trois roues omniprésents à Bombay

Mes premières impressions

Au premier abord, l'Inde laisse tout de suite l'impression d'un bordel organisé. En tant qu'européen, je peux vous dire qu'on est à la fois émerveillé et perdu quand on y met les pieds pour la première fois. On a plus aucun repère, on a l'impression que les choses se passent de manière complètement désorganisées, et pourtant, on se rend vite compte qu'il y a certaines règles et manières de faire à respecter qui nous sont complètement étrangères. Rien ne paraît familier, tout est différent. Même faire ses courses peut devenir déstabilisant. Il faut réapprendre à vivre dans cette société, ses codes, ses coutumes, ses règles, ses contradictions. Car oui, l'Inde est surtout un pays plein de contradictions. Et je vous dis ça d'après ce que j'ai vu de Bombay, la ville la plus cosmopolite de l'Inde.

Je m'y sens bien mais perdue à la fois. Bombay est avant tout une fourmilière extrêmement épuisante, tout demande un effort. Il faut constamment négocier, réussir à évoluer et à se faufiler parmi la foule, supporter la chaleur assommante, réussir à communiquer (car oui, même si on parle anglais, ce n'est pas toujours facile), supporter les regards parfois insistants des indiens. Mais en même temps, on sent tout de suite que cette ville a beaucoup à offrir, qu'elle se construit (un peu maladroitement) tout en essayant de gérer sa population estimée à 18 millions d'habitants.

Je ne vous cache pas que j'ai eu beaucoup de mal à écrire cet article, à trouver les mots pour décrire ce que je vis ici. J'espère tout de même, au fur et à mesure de ce blog, pouvoir vous transmettre au mieux mon expérience.

Tag(s) : #VivreEnInde, #Mumbai

Partager cet article

Repost 0