Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bombay, c'est une ville qui ne dort jamais, une ville qui grouille comme une fourmilière, bref, une ville épuisante, parfois étouffante. C'est pourquoi on ressent assez vite le besoin de s'en échapper, le besoin de trouver un peu de calme. Ce havre de paix, nous l'avons trouvé à quelques heures de route au sud de Bombay. Panchgani et Lohagad sont deux petits villages, perdus dans les montagnes, qui vous offriront du calme, de l'air frais, et des paysages magnifiques. 

Tout au sud, Panchgani, puis un peu plus haut, Lohagad

Lohagad, juste à côté de Pune

Lohagad, juste à côté de Pune

Recommandés nul part dans les guides de voyage, ces deux petits villages sont touristiques pour les indiens, mais encore très peu connus des touristes étrangers. Nous sommes partis tôt le samedi matin pour arriver à Panchgani vers midi. Nous avons visité la journée et sommes restés dormir là-bas le samedi soir. 

Nous avon logé au Hira Baug, un hôtel perdu en haut de la montagne qui offre une vue magnifique. Le propriétaire de l'hôtel où nous étions était ravi d'accueillir ses premiers touristes étrangers, ce qui nous a valu une série de photos dans tous les coins de son hôtel pour qu'il puisse les mettre sur son site. 

 

Panchgani: vue depuis notre chambre d'hôtel

Panchgani: vue depuis notre chambre d'hôtel

Panchgani, c'est un village entouré par 5 collines. Il faut donc s'y promener et profiter des différents points de vue. Le tout est faisable en une journée, mais il vous faudra obligatoirement une voiture. A notre grande surprise, nous avons dû payer plusieurs "péages" afin de pouvoir accéder aux différents endroits. D'après notre chauffeur, ces zones de taxes ne sont apparues que très récemment, le site devenant de plus en plus touristique, certains ont voulu en profiter. Et ils n'y vont pas avec le dos de la cuillère, nous avons dû passer presque une dizaine de "péages" dans la journée alors que le site est relativement petit. Quand je parle de "péage", c'est en fait deux indiens au milieu de la route qui vous arrêtent à certains endroits pour vous faire payer, pour des raisons obscures comme "la taxe pollution" par exemple.This is India

Outre ces "péages", l'accès au site est gratuit. 

Le site est vaut vraiment le détour! D'autant plus qu'on y croise énormément de singes en liberté. Nous avons même vu des bébés singes jouer ensemble, voici la vidéo. Attention! C'est extrêmement mignon! 

Journée très embrumée, mais les paysages n'en sont pas moins beaux

Journée très embrumée, mais les paysages n'en sont pas moins beaux

On découvre les paysages à travers ces petits chemins au milieu des arbres

On découvre les paysages à travers ces petits chemins au milieu des arbres

Vue sur Panchgani, le lendemain dans un contexte moins embrumé

Vue sur Panchgani, le lendemain dans un contexte moins embrumé

Sur la route

Sur la route

C'est l'heure du goûter pour tout le monde...

C'est l'heure du goûter pour tout le monde...

Ingénieux! Le singe a percé un trou en bas de la bouteille en plastique pour pouvoir boire

Ingénieux! Le singe a percé un trou en bas de la bouteille en plastique pour pouvoir boire

Seul bémole: bien que les paysages soient magnifiques, on retrouve des déchets partout.... et les singes jouent avec

Seul bémole: bien que les paysages soient magnifiques, on retrouve des déchets partout.... et les singes jouent avec

Un singe qui s'épouille

Un singe qui s'épouille

Un singe dans son arbre

Un singe dans son arbre

Après notre ballade dans les collines au mileu des singes, nous avons découvert un lac, au milieu de nul part. Rien n'indique vraiment ce lac, il faut marcher à travers des petits chemins dans la forêt pour le trouver, nous étions les seuls. Effet très surréaliste avec la brume, le cimetière, et les anciens lits crématoires... (enfin c'est ce qu'on en a déduit)

Le lac, plutôt mystique avec la brume et les arbres morts

Le lac, plutôt mystique avec la brume et les arbres morts

Cimetière

Cimetière

Cimetière à côté du lac

Cimetière à côté du lac

Anciens lits crématoires?

Anciens lits crématoires?

Sol de science fiction

Sol de science fiction

Après cette journée, nous avons décidé de faire un tour dans le village. On peut y acheter toutes sortes de choses, surtout des chaussures pour la modique somme de 100 roupies la paire (soit, 1.20€ à peine). Panchgani est également connu pour ses fruits rouges, et surtout ses fraises. Comme nous sommes arrivés à la fin de la saison, il n'y en avait malheureusement plus beaucoup. Cependant, nous avons pu acheter la spécialité du coin, la confiture de fraise Mapro. Le village compte plusieurs botuique qui vendent uniquement des produits de la marque locale: des confitures, des sirops, mais aussi des "crush", une sorte de pâte de fruit liquide un peu liquide dont on se sert pour faire des smoothies. 

Une vache plutôt intéressée par les sandales

Une vache plutôt intéressée par les sandales

Une boutique Mapro

Une boutique Mapro

La célèbre confiture de fraises

La célèbre confiture de fraises

Le lendemain matin, nous avons repris la route pour nous rendre à Lohagad. Nous sommes passés par plein de petits villages typiques, la route était magnifique, bordée de rizières. 

Cette année, la mousson a plus d'un mois de retard à Mumbai et dans ses alentours. Nous avons pu en constater les effets dévastateurs. Dans les rizières que nous avons pu observer, les agriculteurs ont dû sélectionner quelques parcelles à arroser, laissant mourrir les reste afin de limiter les dégâts.... Souvent, à peine un cinquième de la parcelle était verte, on peut donc s'attendre à d'énormes pertes pour les agriculteurs cette année. En Inde, une majeure partie de la population vit de l'agriculture (environ 60%). La mousson étant la seule période où il pleut, elle représente un enjeu primordial pour le pays, son économie et la survie de sa population. Espérons que les mois de Juillet et Août seront plus cléments.... 

Village sur la route entre Panchgani et Lohagad

Village sur la route entre Panchgani et Lohagad

Femmes travaillant dans les rizières

Femmes travaillant dans les rizières

Après 3 heures de route, nous sommes finalement arrivés à Lohagad, deuxième et dernière étape de notre périple du week-end. A Lohagad, un fort impréssionant surplombe la montagne. Après un repas rapide dans un Boui-Boui (typique indien, bien épicé! Personne n'a été malade, ouf!), c'est parti pour la randonnée. La montée prend environ une demi heure, il faut arriver en haut avant 17h30 car après, ça ferme. Je le précise car ce n'est écrit nul part, ou peut-être que ça l'est, mais en Hindi.... En haut, une armée de singe avait pris le contrôle du fort, nous ne nous sommes pas trop approchés d'eux.... 

Je vous laisse profiter des photos, j'espère que cette excursion vous aura plue autant qu'à moi! 

Pour information, le week-end nous a coûté moins de 5000 roupies, soit 60€ par personne, tout compris (Repas au restaurant, hôtel, voiture avec chauffeur à notre disposition 24/24 pendant deux jours, péages, petite soirée le samedi soir, et achat de confiture!). 

Les marches qui mènent au sommet

Les marches qui mènent au sommet

Le fort

Le fort

Le fort et son paysage

Le fort et son paysage

L'armée de singes

L'armée de singes

Vue d'en haut (1)

Vue d'en haut (1)

Vue d'en haut (2)

Vue d'en haut (2)

Panchgani & Lohagad
Le fort de Lohagad

Le fort de Lohagad

Les vaches sur le chemin du retour

Les vaches sur le chemin du retour

Tag(s) : #Voyage, #Maharashtra, #Nature

Partager cet article

Repost 0