Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hiranandani gardens

Hiranandani gardens

Il y a quelques jours, nous avons reçu un communiqué un peu spécial de la part de la société gérante de notre immeuble. Il y aurait eu, ces dernières semaines, plusieurs vols dans notre immeuble. Les vols incluent des extincteurs, des raquettes de badmington, ainsi que des vols de batteries et de pneus sur les voitures dans le parking de l'immeuble. Bon, en soit, rien d'extraordinaire, me direz-vous, ça peut arriver partout! Ce qui sort de l'ordinaire, ce sont les informations complémentaires fournies dans la note, dont voici une copie (en anglais). 

Note sur les vols dans l'immeuble

Note sur les vols dans l'immeuble

Il y a deux points qui ont particulièrement retenus mon attention.

La première chose, c'est QUI pourrait être responsable des vols. Dans la note, il est explicitement écrit que les premiers suspects sont: les femmes de ménage, les laveurs de voiture, les chauffeurs, les vendeurs, etc... En gros, tout le personnel. Immaginez en France, porter une telle accusation, vous pouvez être sûr que tout le personnel se met en grève. En Inde, bien que les castes soient officiellement abolies, il existe toujours une certaine hierarchie dans la société. Ainsi, les indiens des plus hautes "castes" vous diront sans problème qu'on ne peut pas faire confiance à un vendeur ou à une femme de ménage, puisqu'ils sont plus bas dans la société. Il n'y a donc rien de choquant à les accuser de vol et à les dénoncer publiquement. En parlant de dénoncer publiquement, en voici un exemple avec la photo ci-dessous. Ces personnes n'ont pas payé, et leurs noms sont placardés un peu partout dans l'immeuble avec le montant qu'elles doivent. 

Ces gens là n'ont pas payé....

Ces gens là n'ont pas payé....

La seconde chose, c'est le rapport avec la police. Le comité gérant l'immeuble explique dans la note qu'ils ont bien essayé de prévenir la police, mais qu'ils n'ont reçu aucune coopération de leur part. De ce fait, il est demandé aux résidents ayant des contacts avec la police ou une quelconque influence sur eux de bien vouloir en user. C'est une réalité quotidienne en Inde, la corruption est encore extrêmement présente, et la police a un pouvoir immense. Pour la petite anecdote, nous nous sommes faits arrêtés sur la route une fois, et notre chauffeur a dû payer 200 roupies au policier pour une soit-disant vignette qui n'existe pas. Et ce genre de chose arrive très souvent en Inde, les policiers trouveront n'importe quel pretexte pour vous faire payer, et même si vous savez que c'est faux, vous payez dans l'espoir d'éviter tout problème avec eux. On a déjà vu des hommes se faire taper par la police au milieu de la rue, et je peux vous assurer que personne ne s'en mêle, car ici, ils "ont le droit", et si vous réagissez, vous devenez leur problème.... 

Tag(s) : #VivreEnInde

Partager cet article

Repost 0