Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est parti pour la deuxième étape de notre roadtrip au Rajasthan! Après avoir pasé deux jours à Jaipur, la capitale du Rajasthan, nous avons décidé de nous rendre à Jodhpur. Nous avions prévu de nous arrêter à Pushkar sur le chemin, nous y avons donc passé quelques heures. Pushkar est connu comme la ville blanche, mais c'est également une ville sacrée. Suivez le guide! 

Les rues de Pushkar

Les rues de Pushkar

Les rues de Puhkar

Les rues de Puhkar

A Pushkar, il y a des animaux partout

A Pushkar, il y a des animaux partout

Il était un fois Brahma... 

Il était une fois Brahma, le dieu hindou créateur de l'univers. Un jour,il jeta une fleur de lotus sur terre, à partir de laquelle le lac de Pushkar fût créé. 

Aujourd'hui, Pushkar est une petite ville de 15000 habitants, toujours considérée sacrée par les hindous. Il doivent en effet s'y rendre en pélerinage au moins une fois dans leur vie. La ville, construite tout autour du lac, abrite l'un des rares temple de l'Inde consacré à Brahma. Les pélerins viennent à Pushkar et se baignent dans l'eau sacrée du lac afin de se laver de leurs pêchés. 

La ville compte 400 temples, et 52 ghat. Un ghat désigne les marches qui descendent dans l'eau sacrée, et permettent de s'y baigner et d'y déposer des offrandes. 

La ville est entourée par deux colines, ce qui donne vraiment l'impression d'être dans un lieu sacré, le lac en étant l'épicentre. A Pushkar, on ne trouve ni alcool, ni viande. Par respect, il est aussi déconseillé de fumer autour du lac, ainsi que de prendre en photos les gens qui s'y baignent. Je vous laisse profiter des photos.

 

L'arrivée au lac sacré

L'arrivée au lac sacré

Un Ghat sur le lac sacré de Pushkar

Un Ghat sur le lac sacré de Pushkar

Le lac sacré de Pushkar

Le lac sacré de Pushkar

Pushkar

Pushkar

Baignade dans les eaux sacrées

Baignade dans les eaux sacrées

Le lac de Pushkar, entouré par deux colines

Le lac de Pushkar, entouré par deux colines

Baignade dans les eaux sacrées de Pushkar

Baignade dans les eaux sacrées de Pushkar

Une vache sacrée dans un lieu sacré

Une vache sacrée dans un lieu sacré

Les (faux) prêtres de Pushkar

Comme je vous l'ai déjà dit, le Rajasthan est l'une des régions les plus touristiques d'Inde. Bien qu'elle soit de petite taille, la ville de Pushkar n'y échappe pas. Cet afflux de touristes n'a pas non plus échappé aux locaux. 

Au moment où nous sommes descendus de la voiture, un homme s'est approché de nous, et nous a mis des pétales de fleurs dans la main. J'étais extrêmement surprise qu'il ne nous demande pas quelques roupies en échange d'ailleurs. Une longue rue mène jusqu'au lac sacré, et tous les quelques mètres, des passants nous indiquaient le chemin à suivre jusqu'au lac. Une fois arrivés à destination, pas le temps de dire ouf que nous sommes tous pris séparémment par des hommes, qui nous demandent d'enlever nos chaussures, et de les suivre pour s'asseoir au bord des eaux sacrés. J'ai bien éssayé de lui dire d'attendre deux minutes, le temps que j'admire le paysage, mais pas le temps, l'homme me dit: "C'est un lieu sacré, alors respectes et suis-moi". Ne voulant pas l'offenser, je m'exécute et m'assois au bord du lac. Je regarde autour de moi, et les 3 autres sont aussi assis un peu plus loin, chacun avec un homme différent. 

L'homme commence à me raconter qu'il n'est pas un guide touristique, mais qu'il est un prêtre, et que c'est son devoir de m'expliquer ce qui ressort de ce lieu sacré. Après un quart d'heure de prières et d'offrandes, le prêtre me demande de faire un don pour ma famille. Bien entendu, il me demande combien j'ai de frères et soeurs etc... Quand je lui dis que je veux mettre 100 roupies, c'est retour direct à la réalité, on négocie le prix, avec comme arguments de sa part: "Mais ta famille elle est nombreuse, tu vas leur attirer un mauvais Karma avec si peu d'argent". Bref, au final, on récite deux ou trois autres prières, il me dit que je vais vivre 101 ans (youhou, j'en attendais pas tant!), et là, c'est l'heure des offrandes pour sa famille. On repart en négociation, un homme vient me voir en disant: "mais ton ami il a donné tant, et toi tu donne que ça?", bref en gros, il me fait comprendre que suis radine et essaye de me faire culpabiliser. Au final, je donne un gros billet car je n'avais plus que ça, et je me retrouve en tête des offrandes en un rien de temps! Quand on en a tous eu fini avec nos prêtres respéctifs, nous nous retrouvons, ils prennent quelques photos de nous. Le temps qu'on discute deux minutes, et paf, plus personne! Ils sont partis bien vite, ces prêtres gardiens des eaux sacrées! 

Enfn bref, tout ça pour dire que dans les lieux touristiques, il faut faire attention. Ils savent quoi dire pour nous faire culpabiliser, et qu'on les suive en un rien de temps dans leur délire. Bon, pour être honnête, on a pas regretté l'expérience non plus, on a tous eu un petit bracelet "sacré" qu'on a pas le droit d'enlever, et notre petit point rouge sur le front. C'est sympa à faire, mais il faut juste être sûr qu'on a des petits billets sur soi, et pas que des grosses coupures comme moi. Car, non, ils ne rendent pas la monnaie. 

Offrandes dans les eaux sacrées de Pushkar

Offrandes dans les eaux sacrées de Pushkar

Les prêtres de Pushkar

Les prêtres de Pushkar

En bonus, des singes partout! Alors ne laissez pas vos affaires sans surveillance

En bonus, des singes partout! Alors ne laissez pas vos affaires sans surveillance

Voilà, fin de cette deuxième étape au Rajasthan. Vous l'aurez deviné, la prochaine destination, c'est Jodhpur, la ville bleue!  A très vite pour la suite! 

Tag(s) : #Rajasthan, #Voyage

Partager cet article

Repost 0